Temps fort semaine 12

Échappées belles

Berry, une histoire de cœur

  • Magazine

  • Samedi 18 mars 2017 à 20.50

ECHAPPEES BELLES

Des rues médiévales de la ville de Bourges aux milliers d’étangs du parc de la Brenne, Jérôme Pitorin propose une étonnante escapade berrichonne. Une balade au cœur de la France où le temps semble suspendu.

C’est une province française méconnue que Jérôme Pitorin propose de découvrir. Située à cheval sur les départements du Cher et de l’Indre, le Berry est bien plus surprenant qu’on ne l’imagine. Afin d’en percer tous les secrets, l’animateur va pousser des portes et multiplier les rencontres. Il débute son voyage par une balade dans les marais de l’Yèvre, « poumon vert » de Bourges, où l’attend Catherine. Dans le centre historique de la ville, il visite la cathédrale, inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco. Après avoir profité d’une vue exceptionnelle depuis les toits du monument, Jérôme fait une escale à l’aérodrome d’Issoudun pour prendre encore de la hauteur. Il a rendez-vous avec Gillian Spreckley, ancienne championne du monde de vol à voile, afin d’admirer en planeur la campagne berrichonne. De retour sur le plancher des vaches, il retrouve Philippe Hubert, directeur adjoint du Pôle du cheval et de l’âne de Lignières, qui lui présente l’un des symboles de la région, l’âne grand noir du Berry.

Autre figure emblématique : George Sand. À Nohant-Vic, le domaine où elle vécut et écrivit la majeure partie de son œuvre conserve encore le mobilier et les objets de l’écrivaine. Éric Weinling, responsable des jardins, propose à Jérôme de lui montrer les coulisses du lieu. Puis le globe-trotteur se rend dans la « ville la plus écossaise de France » : Aubigny-sur-Nère. Donnée à l’Écosse par le roi Charles VII pendant la guerre de Cent Ans, la cité a gardé de nombreuses traces de cette concession. Le guide de Jérôme, le musicien Robert Amyot, porte d’ailleurs le kilt, confectionné par sa femme, « Lady » Chrystel, kilt maker de renom. Pour terminer cette escale, Jérôme met le cap sur le parc naturel de la Brenne. Avec ses quelque 2 500 étangs, ce territoire offre de magnifiques paysages et est l’une des plus importantes zones humides de France. Un paradis pour des millions d’oiseaux et pour tous les amoureux de la nature.

Amandine Deroubaix