Temps fort

Soirée spéciale Résistance

Hommage à Gabriel Péri & Sofia Jancu

Deux documentaires réalisés par Christian Lorre & Dominique Maestrati

  • Documentaires

  • Inédits, 2X52 minutes

  • Vendredi 5 mai à 20h35 et à 21h25

  • Sur France 3 Corse ViaStella

Hommage au résistant Gabriel Péri à travers deux documentaire, ce vendredi 5 mai à partir de 20h35 sur France 3 Corse ViaStella

Portraits d'un homme engagé, dans la politique et le journalisme, puis pour la liberté, et de la femme qui fut plus que sa maîtresse, son inspiratrice.
Sa destinée tragique en fit martyr, un héros communiste et national, presque un mythe...

Vendredi 5 mai à 20h35
"Gabriel Peri, des lendemains qui chantent"

Peri

Gabriel Péri s’implique dès son plus jeune âge en politique et devient secrétaire régional des Jeunesses communistes en 1920. 
Un engagement politique qui perdurera en même temps que sa vocation journalistique, alors qu’il est nommé responsable du journal l’Avant-Garde à l’âge de vingt ans. 

Dès 1924, il s’occupe de la rubrique internationale de l’Humanité, et ce jusqu’en 1939. En pleine montée du fascisme, il apparaîtra comme l'un de ses opposants acharnés.
Il s'engage dans la Résistance durant la Seconde Guerre mondiale et participe à la rédaction de l’Humanité clandestine. 
Il est arrêté par la Gestapo après une dénonciation et, le 15 décembre 1941, il est fusillé par les nazis sur le mont Valérien. 
Les idéaux et les chevaux de bataille de l’ancien responsable du service politique étrangère de l’Humanité sont plus que jamais d’actualité.  

Un film de Christian Lorre, une coproduction France 3 Corse ViaStella / Les productions du Triton.

puis, à 21h25
"Sofia Jancu, une femme de l'ombre"

Jancu

Sofia Jancu, juive roumaine, apatride, fut la maîtresse attitrée et officielle de Gabriel Péri. Ce film est consacré en grande partie à leur relation. 
L'histoire singulière de ce "personnage de roman", relate l'attrait qu'a représenté la France pour l'intelligentsia juive d'Europe Centrale et Orientale, les lignes divergentes du PCF envers l'occupant nazi, la désillusion du "communisme réel", bref, c'est tout un pan d'histoire brossé au travers de cette femme admirable, incarnée dans ce docu-fiction par l'une des plus grandes comédiennes juive-roumaine : Maria Morgenstern.

Un film de Dominique Maestrati, une production Korrom.


Voir des extraits  ci-dessous